Festival et Stage d'été Musique-Montagne 2017, Diablerets, Lausanne, Suisse (contact e-mail)
    Direction artistique:
Christophe Gesseney


Stage Musique-Montagne aux Diablerets, Lausanne, Suisse

Antoine AUBERSON, compositeur, Suisse

(page réalisée par le choeur du stage d'été Musique-Montagne aux Diablerets, Lausanne, Suisse et mise à jour le 23/10/14, contact e-mail,)

1. Curriculum
2. Repères chronologiques
3. Bande sonores de films
4. Compositions musicales pour le théâtre
5. Discographie

                                                          Curriculum

Antoine AUBERSON est né le 2 juin 1957 à Lausanne, au sein d'une famille  de musiciens. Un père chef d'orchestre, une mère professeur de piano, une sœur qui deviendra cantatrice et un frère percussionniste et chanteur, constituent son biotope. Son enfance sera marquée par cet environnement créatif où le développement de son sens musical se fait par une approche sensuelle et onirique du monde sonore. C'est donc très naturellement, dans cet univers ouvert à différentes formes d'expression musicale et artistique, que le langage de la musique devient indispensable à sa communication avec le monde.
La découverte, à 16 ans, de l'ouverture au métissage musical de John Coltrane lui fait choisir le saxophone qu'il commence à pratiquer en autodidacte avec des groupes épris de liberté d'expression.
Il se consacre alors avec énergie à la création d'ensembles jazzistiques et fait ses premières armes dans des clubs en Suisse et en France.
A l'âge de 22 ans, motivé par un désir de perfection, il est admis dans la classe professionnelle de saxophone classique d'Yvan Roth au Conservatoire de Bâle et y découvre la discipline instrumentale classique. La personnalité sévère et exigeante de son professeur lui permet de se forger une solide technique. Il joue alors avec les formations symphoniques des orchestres bâlois B.O.G. et R.S.O.G., pour plusieurs concerts et enregistrements.
Au retour de cet épisode bâlois, il fonde et anime l'E.J.M.A., première école suisse romande de "musiques actuelles", avec quelques autres professeurs. Cette école lui permettra d'expérimenter des formes peu conventionnelles d'enseignement, et à cette occasion il dirige des Ateliers dans lesquels la créativité des élèves est très sollicitée. Passionné de pédagogie, il encourage ses élèves à développer leur imaginaire, et à dépasser leurs inhibitions. Il les fera et les fait se produire à maintes reprises en public.
La rencontre, en 1985, avec Philippe Mentha, le metteur en scène et directeur du Théâtre Kleber-Méleau à Lausanne, marquera son entrée dans le théâtre et la musique de scène. Il trouvera là un magnifique territoire à explorer. En effet, les exigences du théâtre lui feront rencontrer une variété de genres inhérents à différentes époques et l'amèneront à se documenter en profondeur. Dès lors, il signe régulièrement des musiques pour toutes formes d'orchestrations et de styles, et prend en main la direction d'acteurs pour leurs partitions musicales.
Une autre rencontre très importante est celle avec l'acteur et metteur en scène Bruce Myers qui l'initie à des formes théâtrales plus contemporaines (notamment Peter Brook) et à l'approche très fructueuse des fameux "training".
En 1986, Claude Goretta lui passe commande d'une musique pour son film "Le rapport du gendarme". Ce travail marque le début d'une collaboration durable entre les deux hommes et, de façon plus générale, d'une rencontre fructueuse entre le compositeur et le 7ème Art. A l'instar de ses maîtres, Nino Rota et Bernard Hermann, il trouve dans le cinéma une occasion d'affiner un certain lyrisme, de développer ses qualités de mélodiste et d'intégrer l'art de la sobriété.
Privilégiant les musiques acoustiques, luttant contre l'envahissement des synthétiseurs-décorateurs, il oriente résolument ses créations dans le sens d'une fusion stylistique. S'inspirant de mélodies yiddish, bulgares ou irlandaises, il cherche l'expression la plus directe, la plus pure, des émotions. Cette tendance se concrétise parfaitement dans le Comedy Quartet qu'il fonde en 1991 en s'entourant de musiciens d'origine classique ou complètement autodidactes. Parallèlement, il continue à jouer au sein d'autres formations, renouant notamment avec le jazz libre en compagnie d'Alex Theus.
En 1996, sa carrière est ponctuée par un nouveau défi : la commande d'une œuvre, en plusieurs tableaux, pour fanfare militaire, orchestre à cordes, harpe et saxophone. Cette création, présentée à l'Octogone de Pully en avril 1997, reste une expérience unique, riche en échanges et en découvertes, tant pour l'auteur que pour les musiciens.
En 1999, il met sur pied, en compagnie d'une artiste peintre, une nouvelle relation à sa musicalité: "l'un dans l'autre ", travail de recherche picturale sonore qui verra une réalisation à la fondation "L’Estrée" à Ropraz en Janvier 2000. Là encore seront expérimentés des rapprochements entre musiciens classiques, la musique ancienne, l'improvisation cadrée et la peinture.
En 2001 on lui passe commande d'une oeuvre libre pour chœur et orchestre. Il livrera une création pour cet ensemble et deux solistes: "Sept états de l'âme" basée sur la modalité, oeuvre dans laquelle il joue sur les sonorités sœurs du saxophone soprano et de la voix soprano. (Création mondiale à la cathédrale de Lausanne en juillet 2001)
Parallèlement à ces spectacles ponctuels, Antoine Auberson continue sa carrière de musicien pour l'image avec notamment les films "A Synagogue in the Hill "de F.Rickenbach et "Stille Liebe" de C. Schaub.

Repères chronologiques

2.06.57 Naissance d'Antoine AUBERSON, fils de Jean-Marie AUBERSON, à Lausanne
1969-71 Premiers cours de solfège à Ribeaupierre
1978 Débute au saxophone alto
1975 Nombreux concerts avec des musiciens du milieu du jazz expérimental, notamment avec le groupe "Andoar"
1978 1er prix de compositions jazz-rock au festival off de Montreux, en collaboration avec Sébastien Santamaria.
1978-82 Tournées en France, en Belgique et au Canada comme musicien accompagnant, avec notamment Pascal AUBERSON, Pierre CHASTELLAIN
1979-88 Participe activement à la scène du jazz, de la chanson, séances de studio avec notamment R. COCCIANTE, co-fondateur du groupe NOTAS, tournées avec Sébastien Santamaria.
1980-83 Etude dans la classe professionnelle de saxophone d'Iwan ROTH, au conservatoire de Bâle
1983  Co-fondateur de l'EJMA (école de jazz et musiques actuelles, Lausanne) Suit des stages d'enseignement spécifiques au jazz avec notamment David LIEBMAN. Développe un enseignement personnel.
1985  "la petite Arnick" création originale avec les étudiants de l'EJMA
Première composition au théâtre: "Jamais la mer n'a rampé jusqu'ici " de J. PROBST. Mise en scène de P. MENTHA
1986  Tournée avec Caria BLEY et Steve SWALLOW
Premières musiques de film avec C.GORETTA: "le rapport du gendarme" et "Si le soleil ne revenait pas" avec Charles VANEL
Création jazz au sein de la chorégraphie de J. HAMPTON dans une interprétation de "Peer Gynt" au Grand Théâtre de Genève.
dès 1989 Prend la classe de saxophone au conservatoire de Vevey.
dès 1990 Direction des choeurs d'enfants pour la série "Sautecroche"
1991 Formation du quatuor" COMEDY QUAWTET"
Composition de "L'apocalypse selon Maman" sur un livret de Frédérique PAJAK.
1992 Compose la musique pour le spectacle "J'ai un bordel dans la tête " de la chanteuse Caroline APOTHELOZ au théâtre de VIDY
1993 Met en musique une vingtaine de textes de F. PAJAK  . 
1994 Nombreux concerts avec Comedy Quartet
1996 Sortie du CD Comedy quartet: "1' Homme d' Outre Part"
1997 Création musicale" A propos de ce temps": narration musicale pour fanfare militaire, orchestre à cordes, harpe et saxophone.
1998 Musiques de film notamment" Cronaca locale" pour la T.S.I.
1999 "A Synagogue in the hills " De F. RICKENBACH.
2000 Composition et conception du spectacle "L'un dans l'autre " avec E. FLEURY, artiste peintre. (Galerie de l'Estrée, Ropraz). Composition pour le spectacle "Transbahutés ",Harmonia Tanztheater
2001 Musique du film "Stille Liebe " avec Emmanuelle LABORIT, réalisé par C. SCHAUB.
2001 Composition et textes de "Les 7 états de l'âme" pour chœur, orchestre, voix soprano et saxophone soprano. Création mondiale le 28 juillet 01 à la Cathédrale de Lausanne.
2002 Composition "Sonafonia" pour choeur de dames, saxophone soprano, percussion et piano. Création mondiale le 19 avril 2002 à la salle Paderewski à Lausanne.
Commande du chœur Vivace de Lausanne (anciennement « Union Chorale »)

 

BANDES SONORES DE FILMS

1986   Le Rapport du gendarme GORETA
1987    Si le Soleil ne revenait pas      GORETA
  La tête buissonnante (documentaire)     PASCHE
  Fuerteventura 87   SCHALLER
1988      Un Molière aux champs      DALAIN
  La méridienne (collabo. avec G. GLAUS) AMIGUET
  Genève à travers vignes et champs            GORETA
1991   Les pionniers (collabo. avec G. GLAUS)             AMIGUET
  (prod. pour le 700e de la CONF. HELVET.)  
1991     L'ombre (collabo. avec P. AUBERSON)   GORETA       
  Jour Blane     BERGER
  (à cette occasion, il dirige l'O.R.M.)  
1993 Aujourd'hui le futur  (doc.)    CHAMPION
1995      Le Général Guisan et son temps      CHAMPION
1996 Capitaine au long cours     CONTI-ROSSINI
1997 Fribourg aux 7 portes           VEUVE
1998 Fin de siècle         CHAMPION
1999     Cronaca locale    (6 films TSI, 6 réalisateurs)  
1999     A synagogue in the hills   RICKENBACH
2001 Stille Liebe   SCHAUB

 

COMPOSITIONS MUSICALES POUR LE THEATRE

1985 Jamais la mer J. PROBST     Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
1986 Le malade imaginaire      MOLIEBE Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
  Peer Gynt    GRIEG J. HAMPTON (Grand Théâtre)
1987   Don Giovanni    MOLIERE       Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
1988 Salut Lenny    DE BOECK Guy PION (Théâtre de Vidy)
1990    Ploutos    ARISTOPHANE     Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
1991 Le Café    GOLDONI Philippe MENTHA
    FASSBINDER   (KIébert-Méleau)
  La Vitre SCHLUNEGGER      Philippe JEANLOZ (Théâtre A)  
1992 Le Puit des Saints     SYNGE Bruce MEYERS (Klébert-Méleau)
1996    Jean de la Fontaine    GLITRY     Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
1998 Sganarelle (cocu imaginaire)     MOLIERE     Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
1999 L'ami riche ZSCHOKKE    Philippe MENTHA (Klébert-Méleau)
1999 Roi Lear    SHAKESPEARE Michel GROBETY (Mézières)
2000     L'un dans l'autre    A. AUBERSON Spectacle musical
    E. FLEURY et peinture
2000 Transbahutés   KOHLBBENNER     Harmonia
          Tanztheater

 

DISCOGRAPHIE

1983    piano-duo (sax)        LINDEMANN, SANTA MARIA 
1984 L'âme au bout des doigts (sax) Pascal AUBERSON
1988 Minging (sax)     Minging
1990... Sautecroches  (8 volumes)     Marie HENCHOZ
1992 Source (compositions, sax)   Minging
1994 Esperanza Nicolazon (arrangements, piano) Stéphane BLOK     
  Camino Verde (arrangements, sax)   Raphaël PITTELOUD 
1995      Salus Sypus (compositions, sax) Alexandre THEUS    
  Les hérétiques (arrangements, sax) Stéphane BLOK
  Comedy Quartet (composition, sax) Antoine AUBERSON
1997   A propos de ce temps (création)        Antoine AUBERSON
2000 Transbahutés      Antoine AUBERSON
2001 Sept états de l'âme (création)     Antoine AUBERSON
contact avec Antoine Auberson ++41 (0)24.441.92.56 


       Dernière modification: 23/10/14

haut de page